item3
accueil les livres l'auteur les échos les contacts

Né en 1980 à Lausanne, Julien Burri a fait une licence à l’Université de Lausanne (en Français moderne, Histoire et esthétique du cinéma, Histoire de l'art). Il est aujourd’hui journaliste au magazine L’Hebdo.
 

C’est par la poésie qu’il accède à la littérature.
A dix-sept ans, il a publié son premier recueil de poèmes et une courte pièce de théâtre sur le naufrage du Titanic qui a reçu le Premier prix International des jeunes auteurs à Bruxelles.

Depuis, ont parus plusieurs recueils de poèmes, nouvelles et romans, notamment «Poupée» (2009) et «Beau à vomir» (2011), chez Bernard Campiche Editeur. Ou le livre d’artiste «Liber» (poèmes) en 2013, avec la peintre Claire Nicole (édité par la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne).

Son monologue pour le théâtre, «Le chameau électrique du Titanic», a été joué en 2012 lors du Festival de la Cité, à Lausanne, par Roland Vouilloz, avec un accompagnement musical de Lee Maddeford, dans une mise en scène de Jean-Michel Meyer (une production de la Radio Télévision Suisse Espace 2).

Il a reçu le Prix culturel vaudois Littérature 2011.
 

Dès 1997, il commence à poser pour la photographe Mercedes Riedy, qui a réalisé la couverture de «Beau à vomir». En 2006, il entame une collaboration avec le photographe Yann Amstutz (qui signe les couvertures de «Si Seulement» (2009), «Muscles» et «La Maison» (2014).
 

Depuis 2013, il présente des lectures-performances de ses textes en duo avec le musicien et écrivain Stéphane Blok.

Yann Amstutz ©

Mercedes Riedy ©

Mercedes Riedy ©